Ustensiles, Accessoires et Matériels
de cuisine de grandes marques

Retour

  • 100006581-couteau-santoku-170mm-manche-eco-wood-3-couches_3.jpg

TOJIRO
Couteau santoku - Gamme DP

Découvrez la gamme DP de TOJIRO et accédez à l'excellence de la coutellerie japonaise. Le santoku est le couteau de base du cuisinier japonais, reconnaissable entre tous avec sa lame large et courbe. Il est idéal pour émincer légumes, viande et poisson.Caractéristiques :Couteau:Lame feuilletée… Lire la suite
Note moyenne:

Soyez le 1er à donner votre avis !

Partagez
Partager par mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Disponible

95,50 €

Le produit

Mode d'emploi

Pour les obsessionnels


Découvrez la gamme DP de TOJIRO et accédez à l'excellence de la coutellerie japonaise. Le santoku est le couteau de base du cuisinier japonais, reconnaissable entre tous avec sa lame large et courbe. Il est idéal pour émincer légumes, viande et poisson.

Caractéristiques :

Couteau:
Lame feuilletée trois couches en acier inox sur les côtés et acier VG10 au centre (dureté 61 HRC).
Longueur de la lame : 17 cm.
Manche 3 rivets en bois composite recyclé dit "éco wood".
Mitre en acier et retour arrière en "bec de corbin".


Un excellent rapport qualité prix
pour ce couteau qui vous assure d’avoir en main le meilleur acier japonais, avec un outil parfaitement équilibré, affuté à l’européenne des deux côtés et donc très simple à utiliser.

Le santoku est idéal pour émincer.

 


Depuis les sabres des samouraïs, les Japonais ont une longue tradition de coutellerie. Ils travaillent l’acier en fines couches, pliées et superposées, comme une pâte feuilletée, ce qui donne à la lame solidité, légèreté et un tranchant exceptionnel. Les aciers japonais ont acquis la réputation d'être les meilleurs au monde grâce à leur dureté et leur structure fine qui facilitent l'affûtage.

Le VG 10, utilisé au cœur de ces couteaux, est un acier « fritté » issu de la "métallurgie des poudres": sous forme de poudres, il est possible de combiner les composants d'un acier dans les proportions exactes désirées. Elles sont compactées sous très haute pression, puis "cuites" à des températures précises.

Les cuisiniers Japonais aiguisent leurs couteaux de manière très régulière, sur des pierres de grains fins. La pierre à affûter permet d’obtenir le meilleur des tranchants, mais cela demande un peu de pratique. L’alternative est l’utilisation d’un affûteur céramique   dont les roulettes donnent déjà l’angle d’affûtage, et ce sans risque de rayer les lames ou de se blesser.

Vous aimerez aussi cuisiner avec :